FANDOM


Dix ans se sont écoulés depuis la sortie du grand classique de DICE qu’est Battlefield Vietnam. Pour célébrer dignement ce dixième anniversaire, nous vous invitons à un voyage dans le temps, au son de la Chevauchée des Valkyries, et à plonger dans les souvenirs de certains de nos développeurs vétérans…


Vietnamboys Logo-6401.png

Roland Smedberg, Björn Hedberg, Patrik O’Shaughnessy et Oscar Carlén : quatre des nombreux vétérans de DICE ayant pris part à l’aventure de Battlefield Vietnam.


Il y a dix ans, la série Battlefield en était encore à ses prémices, mais l’impact du révolutionnaire Battlefield 1942 et de ses extensions avait déjà fait le tour du monde. Naturellement, les fans du jeu étaient impatients de connaître ce qui se profilait à l’horizon. Le développement du prochain Battlefield avait été confié à la toute nouvelle division DICE Canada qui lança, le 14 mars 2004, le jeu qui fête aujourd’hui son dixième anniversaire : Battlefield Vietnam.

Battlefield Vietnam est resté fidèle à la formule de son prédécesseur, avec un gameplay de type caillou-papier-ciseaux, de vastes cartes et des combats sur terre, sur mer et dans les airs. Mais cette fois, les joueurs se retrouvaient au cœur de la guerre du Vietnam, dans le camp américain (Bérets verts) ou nord-vietnamien (ANV). Le design conceptuel de ce nouveau théâtre a fait l’objet d’une grande attention et de beaucoup de retouches pour aboutir à des cartes multijoueur telles que la luxuriante Piste Ho Chi Minh ou l’imposante Opération Hastings. Mikael Rudberg, à l’époque producteur de Battlefield Vietnam, se rappelle les fondements du concept :

« Notre mot d’ordre pour ce jeu était d’intégrer à Battlefield le Vietnam hollywoodien, et nous y sommes vraiment bien parvenus. De nombreux éléments ont permis à Battlefield Vietnam de se distinguer : la musique des années 1970 à bord des véhicules, les tunnels, la végétation avec ses grands arbres et ses buissons et, naturellement, l’aspect asymétrique de l’affrontement, napalm d’un côté, punji sticks de l’autre. »


BFNAMpcSCRNreclaiminghue004.jpg-640x480.jpg

Dans Battlefield Vietnam, vous pouviez choisir parmi quatre classes jouables. Le kit de chaque classe comportait deux armes principales.


Cette asymétrie entre les deux factions, qui reposait sur la situation réelle pendant le conflit, plaçait les joueurs dans des situations très différentes selon qu’ils choisissaient les Bérets verts ou l’ANV. Malgré l’accès du camp américain à l’artillerie lourde, la faction adverse disposait de puissantes contre-mesures et d’autres avantages destinés à équilibrer le gameplay. Ceux qui préféraient jouer le camp vietnamien se rappellent certainement, par exemple, l’avantage que présentait l’apparition dans un trou de tunnel.

Le gameplay asymétrique n’est pas le seul exemple d’idée créative employée par DICE dans Battlefield Vietnam ; il y en a eu beaucoup d’autres. Patrick O’Shaughnessy, responsable AQ de l’époque, nous dévoile un mode de jeu qui devait être intégré au jeu :

« On a travaillé sur un tout nouveau mode de jeu qui a finalement été écarté vers la fin du projet. On l’avait appelé le mode Challenge (« Défi » en français) et il devait permettre de jouer en solo de brèves missions telles que défendre un drapeau, avec pour seule arme un pistolet, contre des attaquants IA pendant 3 minutes, ou capturer tous les drapeaux de la carte à l’aide d’un hélico. C’était vraiment fun, même à l’état de développement partiel. »

Battlefield Vietnam 10th Anniversary01:41

Battlefield Vietnam 10th Anniversary


Comme le montre la bande-annonce dont le lien figure ci-dessus, un autre aspect unique et iconique de Battlefield Vietnam était sa bande-son sous licence. Elle comprenait entre autres des morceaux de Deep Purple, de Creedence Clearwater Revival et des Trashmen, qui renforçaient tous l’ambiance spécifique du jeu, et pour les fans de Battlefield, il est difficile d’entendre la « Chevauchée des Valkyries » sans penser à Battlefield Vietnam.

« Pour moi, cette musique iconique a vraiment défini le ton du jeu », déclare Roland Smedberg, vétéran de DICE et éditeur vidéo de Battlefield Vietnam. « Pour quelqu’un qui a grandi en regardant des tas de films sur la guerre du Vietnam, comme Apocalypse Now et Platoon, c’était vraiment génial de pouvoir utiliser ces morceaux dans le jeu. Il y a d’ailleurs un hommage à Platoon et à la mort d’Elias dans l’une des bandes-annonces. Et on a naturellement adoré utiliser la Chevauchée des Valkyries avec des myriades d’hélicos, comme dans Apocalypse Now. »

BFNAMpcSCRNscreenshot005.jpg-640x480.jpg

« J’étais devenu tellement fort en pilotage d’hélicos d’attaque que personne ne réussissait à me battre au lancement du jeu. Ça a duré une semaine. Ensuite, je me suis fait abattre comme un bleu. » – Roland Smedberg, directeur/éditeur sur Battlefield Vietnam.


Avec son gameplay addictif, ses cartes superbement conçues, ses armes et véhicules très attrayants et sa présentation iconique, Battlefield Vietnam a bien vieilli et nous espérons que vous partagerez la même passion que nous à l’occasion de cet anniversaire. Mikael Rudberg, producteur de ce titre, est toujours aussi fier de la version finale du jeu :

« Battlefield Vietnam a été réalisé en 11 mois par 35 personnes seulement, mais la version commercialisée est très réussie. C’est probablement mon meilleur souvenir de développement : réussir à créer un produit super attrayant qui prolongeait l’univers de Battlefield ! »

Nous espérons que cet article vous a plu. N’hésitez pas à partager avec nous vos meilleurs souvenirs de Battlefield Vietnam dans la rubrique de commentaires ci-dessous. Merci et à bientôt !

Source : www.battlefield.fr

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard